Restauration des vignobles en terrasses avec murs en maçonnerie sèche

A l’invitation de la commune de Wormeldange, la présentation du projet de restauration des vignobles en terrasses avec murs en maçonnerie sèche s’est tenue au musée du vin de Ehnen en présence de Madame Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, Monsieur Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs et de Monsieur Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’économie sociale et solidaire.

Le projet est élaboré par l’Institut viti-vinicole, l’Office national du remembrement et l’Administration de la nature et des forêts. Il est prévu de réaliser ses restaurations sur plusieurs sites du pays.

Autrefois, les vignobles en terrasses marquaient de nombreux paysages dans la vallée de la Moselle et de la Sûre. Pendant des siècles, ils ont déterminé la vie et le travail des vignerons et des paysans. Malheureusement, ce patrimoine remarquable du paysage viticole est aujourd’hui en train de se détériorer et de disparaître peu à peu.

Les techniques traditionnelles en maçonnerie sèche ont été abandonnées au profit notamment des ouvrages en béton devenus plus avantageux économiquement et aussi en raison du changement du type de viticulture, intensive et plus mécanisée.

Les murs en pierres sèches ont pourtant de multiples avantages, ils permettent notamment :

- La création d’habitats pour de nombreuses espèces de la flore et de la faune sauvages,

- La valorisation d’éléments paysagers, du patrimoine et touristiques,

- La diminution des pentes du versant et ainsi la limitation des phénomènes d’érosion et de glissement de terres,

- La stabilisation des talus notamment le long de chemin ou de piste cyclable situés à flanc de coteau,

- De favoriser la culture des vignes ou d’arbres fruitiers en emmagasinant de la chaleur la journée et en la restituant la nuit pour les besoins de la plante,

- De développer un écosystème qui favorise une viticulture respectueuse de l’environnement et la production d’authentiques vins de terroir haut de gamme,

- L’infiltration et l’évacuation naturelle des eaux de pluie tout en freinant l’écoulement des eaux de surface et ainsi le risque d’inondation en aval.

Les techniques en pierres sèches actuelles s’inscrivent dans le cadre du développement durable puisqu’elles ont un impact limité sur l’environnement (peu de transport car utilisation de pierres locales, pas d’utilisation de liant, longévité de l’ouvrage). Par ailleurs, un programme « Interreg » entre opérateurs de la Grande Région est actuellement en cours. Ce partenariat consiste à trouver des solutions pour remettre en valeur et sauvegarder ce patrimoine.

Les premiers projets concernent les sites « Wousselt » à Ehnen, « Rosport-Hoelt » à Rosport et dans les réserves naturelles « Pellembierg » à Ahn et « Wengertsbierg » à Canach et Gostingen.

Les murs en maçonnerie sèche nécessitant essentiellement un travail manuel, des personnes à la recherche d’un emploi sont sollicités, tant que possible, pour leur restauration.

Des formations existent pour les personnes désirant se spécialiser dans la restauration de mur en maçonnerie sèche.

  1. Zu restaurierende Trockenmauern und Weinreben in Wousselt

  2. Naturreservat "Pellembierg" in Ahn

  3. Weinberg vor der Restaurierung der Trockenmauer

  4. Nach Restaurierung der Mauer und der Treppe

Télécharger la galerie
Zum letzten Mal aktualisiert am