Zone blanche et installation d’une clôture le long de la frontière belge en guise de prévention contre la peste porcine africaine! (02.04.2019)

Romain Schneider, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, a fait un état des lieux sur le dispositif préventif contre la peste porcine africaine au Luxembourg, ainsi que sur l’installation de la clôture près de la frontière belge lors d’un point de presse à Linger, le mardi 2 avril 2019.

Zone Blanche et Cloture à Linger
© MA

« Alors que pour l’instant, aucun cas de peste porcine n’existe à Luxembourg, toutes les mesures préventives d’urgence sont prises », a expliqué le ministre Romain Schneider.

 Une clôture le long de la frontière belge d’ici la fin du mois d’avril 2019

Depuis mercredi passé, l’installation d’une clôture de 8 kilomètres bordant la piste cyclable parallèlement à la frontière belgo-luxembourgeoise, entre Linger et Grass, avance à grand pas. À l’heure actuelle, un kilomètre de clôture a déjà été érigé. Le calendrier des travaux prévoit l’achèvement de la clôture d’ici mi- mai 2019. Au rythme des travaux actuels, trois jours ouvrables sont nécessaires pour ériger un kilomètre de clôture.

Les travaux sont effectués par 30 membres militaires et civils de l’armée, par le personnel de l’Administration des ponts et chaussées en charge de la coordination du chantier, ainsi que par des employés du Maschinen- und Betriebshilfsring Lëtzebuerg. L’Administration de la nature et des forêts (ANF) est associée pour les tronçons traversant la forêt. Le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics, la Direction de la défense et le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable travaillent donc de concert et en étroite collaboration. Les ministres Romain Schneider, François Bausch et Carole Dieschbourg ont d’ailleurs remercié à plusieurs reprises tous les intervenants pour la rapidité de leur intervention et pour leur engagement exemplaire.

Trace-cloture-ppa
© MA

Zone blanche en vigueur et dépeuplement ciblé des sangliers en préparation

Dans ce contexte, l’instauration d’une zone blanche le long de la frontière belgo-luxembourgeoise, entre les clôtures belge et luxembourgeoise, est dès à présent en vigueur. Vendredi passé, les ministres réunis en conseil ont en effet approuvé le projet de règlement grand-ducal déterminant des mesures de prévention contre l’introduction et la propagation de la peste porcine africaine.

À l’intérieur de cette zone, il sera procédé au dépeuplement des sangliers pour prévenir la propagation du virus. La base légale pour un dépeuplement ciblé des sangliers à l’intérieur de la zone blanche est donc dès à présent posée. Le plan de dépeuplement sera élaboré par l’Administration des services vétérinaires et l’Administration de la nature et des forêts.

Le ministre a par ailleurs rappelé que les autres mesures de prévention restent en vigueur:

  • Zone de surveillance, délimitée au nord par l’autoroute A6 de Steinfort à Luxembourg, à l’est par l’A4 de
    Luxembourg à Esch-sur-Alzette, ainsi que par les frontières belges et françaises;
  • Les cadavres de sangliers, dont la cause de mort est inconnue sont systématiquement analysés et échantillonnés. Il en est de même pour les sangliers accidentés à l’intérieur de la zone de surveillance des sangliers accidentés;
  • Le fonctionnement de centres de collecte pour le gibier est garanti, leur nombre a été augmenté à 10;
  • Rappel urgent aux chasseurs et aux agriculteurs de respecter les règles de biosécurité ;
  • Les chasseurs ont été invités à tirer un maximum de sangliers dès aujourd’hui ;
  • Obligation de confiner les porcs domestiques dans la zone de surveillance.
Romain Schneider à Linger
© MA

Pas de peste porcine à Luxembourg à ce jour

Romain Schneider a souligné qu’à ce jour, aucun cas de peste porcine africaine sur des sangliers ni sur des porcs n’a été détecté au Grand-Duché. Tous les résultats des 138 tests effectués au Laboratoire de médecine vétérinaire de l'État (LMVE) sur des cadavres de sangliers ont été négatifs.

Le ministre a rappelé que « le virus de la peste porcine africaine ne présente aucun risque pour l’homme, même en cas de consommation de viande ou de produits de viande contaminés, et affecte exclusivement les sangliers et les porcs domestiques ».

Romain Schneider a ajouté que toutes les mesures de prévention sont le fruit d’une collaboration étroite entre le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, du ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, du ministère de la Mobilité et des Travaux publics et de la Direction de la défense, et que les autorités luxembourgeoises sont en contact étroit et permanent avec les autorités européennes, belges et françaises dans le but d’enrayer la propagation du virus.

Pour avoir des informations supplémentaires, veuillez consulter le dossier Peste Porcine Africaine

Zum letzten Mal aktualisiert am