Romain Schneider au Conseil «Agriculture et pêche» à Bruxelles pour défendre les intérêts de l’agriculture luxembourgeoise (18.11.2019)

Romain Schneider, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, a participé au Conseil des ministres « Agriculture et pêche » ce lundi, 18 novembre 2019 à Bruxelles.

Les ministres réunis en Conseil ont poursuivi leurs discussions sur les questions environnementales et les aspects climatiques des propositions de réforme de la politique agricole commune (PAC) pour l'après-2020.

Romain Schneider au Conseil agriculture & pêche
© MA

PAC post 2020: Focus sur la protection de l’environnement et du climat

Lors des discussions, Romain Schneider a rappelé que « le Luxembourg s’est exprimé à plusieurs reprises en faveur d’un niveau d’ambition global élevé en matière d’environnement et de climat. Or, le budget alloué à la PAC doit être à la hauteur de nos ambitions et des efforts que nous demandons à nos agriculteurs ! » Le ministre a aussi souligné que pour atteindre ces objectifs ambitieux, le Luxembourg souhaite garder une certaine flexibilité nationale en matière de gestion des mesures environnementales, et plaide donc pour le principe d’une subsidiarité appropriée au niveau des États membres.

Comment budgétiser l’architecture verte ? Les discussions ont ensuite porté sur le principe d’un pourcentage commun de l’enveloppe agricole totale des États membres, consacré aux mesures en faveur de l’environnement et du climat. Un pourcentage qui ne sera néanmoins défini qu’une fois le budget agricole pour 2021-2027 connu. Le ministre Romain Schneider rejoint l’idée d’une enveloppe budgétaire globale consacrée aux mesures environnementales et climatiques, couvrant les deux piliers de la PAC. Il a par ailleurs souligné « qu’il faut tenir compte des efforts et des moyens mis en œuvre au niveau national, et privilégier une approche basée sur les résultats. »

Romain Schneider : « Garantir les aides aux agriculteurs pendant la phase transitoire »

Avant de réformer la PAC fin de l’année 2020, encore faut-il garantir le régime d’octroi des aides aux agriculteurs européens d’ici là. Les ministres ont débattu sur les règles transitoires de la PAC que la Commission européenne a récemment adoptées, ceci en prévoyance au cas où la réforme pour la période 2021-2027 ne sera pas finalisée à temps.

Romain Schneider a remercié le Commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan pour la présentation de ces propositions qui « garantissent la continuité de la PAC et qui donnent une certaine sécurité aux agriculteurs », mais a regretté que ces propositions n’aient pas été présentées plus tôt. Le ministre souhaite parvenir à un accord dans les meilleurs délais pour « garantir une transition sans heurts aux agriculteurs, éviter le vide législatif et garantir le paiement des aides ». 

191118 Conseil agriculture & pêche
Conseil agriculture & pêche
© European Union
Zum letzten Mal aktualisiert am