Romain Schneider au Conseil « Agriculture et pêche » (14 et 15.10.19)

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, Romain Schneider, a participé au Conseil des ministres « Agriculture et pêche » ce lundi 14 et mardi 15 octobre 2019 à Luxembourg.

(de g. à dr.) Phil Hogan (Commissaire européen à l'Agriculture et au développement rural), Romain Schneider (Ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural)
© MA

PAC post 2020 : la dimension environnementale représente un axe important

Lors des discussions sur le paquet de réformes de la PAC post 2020, le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural a rappelé que le Luxembourg partageait bien évidemment un niveau d’ambition élevé en matière d’environnement. Romain Schneider a, toutefois, tenu à souligner, dans ce contexte, qu’il fallait prévoir une subsidiarité appropriée aux Etats membres en la matière afin de pouvoir atteindre les objectifs ambitieux de manière plus efficace.

Outre le volet de la subsidiarité, Romain Schneider reste préoccupé quant à la charge administrative que comporte le modèle de l’architecture verte dans la forme proposée par la Commission.
Enfin le Ministre a rappelé que « le budget alloué à la PAC doit être à la hauteur du niveau d’ambition, notamment du niveau d’ambition environnemental ».

Une stratégie européenne renforcée pour les forêts

Un autre sujet à l’ordre du jour de cette réunion était un échange de vues sur une mise à jour de la stratégie pour les forêts après 2020, sachant que l'actuelle stratégie de l'UE expire en 2020.
En effet, les forêts et leur gestion durable vont jouer un rôle primordial pour relever les défis de la transition vers une économie verte.
Pour le ministre Romain Schneider, il est important d’éviter une stratégie qui aborde tous les aspects de la problématique, sans discerner de réelles priorités. « Le focus thématique de la nouvelle stratégie forestière devrait donc se porter sur les grands enjeux environnementaux actuels, comme le climat et la biodiversité, et être en ligne avec les initiatives internationales prises dans ces domaines ».

Conflit Airbus - Boeing : répercussions sur les marchés agricoles européens ?

En effet, à la lumière du conflit entre Airbus et Boeing concernant leurs subventions, les Ministres de l’agriculture redoutent des répercussions en matière de droits de douanes sur les produits agricoles européens. Concernés en premier lieu par cette imposition imminente sont le vin, les produits laitiers et plus précisément le fromage.
Bien que le Luxembourg n’exporte pas directement aux Etats unis, Romain Schneider craint des répercussions indirectes pour notre pays suite à une pression grandissante sur les marchés agricoles européens, notamment dans le contexte du Brexit. Il a ainsi souligné la nécessité de suivre très attentivement l’évolution de la situation et il a demandé à la Commission de prendre, le cas échéant, les mesures nécessaires afin de soutenir l’agriculture européenne.

Le virus de la peste porcine africaine (PPA) continue à se répondre à travers le territoire de l’UE

Comme l’épizootie a continué de se répandre au cours des derniers mois, notamment en Roumanie, en Bulgarie, en Slovaquie et aussi en Serbie, la Commission déploie des efforts continus pour enrayer le virus de la PPA, notamment en prenant des mesures restrictives sur le mouvement des animaux et des produits animaux issus des zones infectées.

Le Luxembourg n’étant pas touché par le virus, Romain Schneider a souligné l’importance des mesures de prévention, notamment pour les Etats membres encore indemnes, comme la réduction de la population de sangliers, le respect des règles de biosécurité, la surveillance passive, la coopération avec les autres Etats membres frontaliers ainsi que des actions de communication (voir : Communiqué de presse - Task Force PPA 10.10.2019)

Entrevue bilatérale avec la ministre de l’Agriculture de la république de Slovénie.

En marge du conseil, ce mardi, le ministre Romain Schneider a reçu son homologue Madame la Ministre Aleksandra PIVEC pour une entrevue bilatérale. La Slovénie ayant un paysage agricole avec bon nombre de similitudes au nôtre, l’échange de vues était particulièrement enrichissant et a permis de faire un tour de table des intérêts communs en matière d’agriculture.

Les deux ministres se sont félicités des bonnes relations existant entre le Grand-Duché et la Slovénie et ont convenu de continuer les échanges fructueux en matière de politique agricole.

191015_entrevue bilatéral
(de g. à dr.) Aleksandra Pivec (Ministre de l´Agriculture, des Forêts et de l’Alimentation), Romain Schneider (Ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural)
© MA
Zum letzten Mal aktualisiert am