COVID-19: Une réponse européenne forte et coordonnée pour soutenir le secteur agricole

Romain Schneider, ensemble avec les 26 autres Ministres de l’Agriculture de l’Union européenne, a soumis une déclaration conjointe à la Commission européenne afin de l’interpeller quant à la réponse à donner à la crise du COVID-19 dans le cadre de la politique agricole commune.

Cette déclaration souligne le rôle primordial des agriculteurs et de la chaîne alimentaire afin d’assurer l’approvisionnement alimentaire et la sécurité alimentaire de l’Europe.

Etant donné que les impacts à moyen et à long terme de cette crise pourraient être potentiellement graves et durables pour les agriculteurs européens, pour l'industrie alimentaire et pour l'économie rurale, une politique agricole commune forte sera absolument nécessaire à l’avenir.

Dans ce contexte, les Ministres appellent aussi aux Etats membres de travailler ensemble dans un esprit de solidarité.

Par ailleurs, les Ministres de l’agriculture considèrent qu’il reste un besoin urgent d’activer les mesures appropriées et responsables dans le cadre de la politique agricole commune et notamment de l’organisation commune des marchés afin de soutenir les marchés.

Finalement les Ministres, dans leur déclaration commune, soulignent le rôle important que les agriculteurs continueront à jouer afin de répondre à la crise du COVID-19 en assurant la sécurité alimentaire dans ces temps difficiles de même que le rôle important sur le point environnemental et dans la gestion de l’espace rural.

COVID-19: répercussions sur le secteur agroalimentaire international

Le Luxembourg a également participé à la réunion spéciale sur le COVID-19 organisée par l’OCDE qui s’est déroulée par vidéoconférence le 15 avril. Lors de cet échange, il a été débattu des répercussions de la crise COVID-19 sur la chaîne alimentaire, les mesures politiques prises et envisagées par les pays membres l’OCDE. L’organisation de coopération et de développement économique a été chargée d’examiner l’impact de COVID-19 sur la chaîne alimentaire afin d’identifier ses points vulnérables et d’analyser les effets de la crise sur les échanges commerciaux au niveau international.

Enfin Romain Schneider tient, en outre, à souligner qu’une analyse détaillée du secteur agricole et celui de la transformation agroalimentaire luxembourgeoise est en cours afin de pouvoir fournir rapidement les réponses appropriées pour pallier les effets de la crise.

Zum letzten Mal aktualisiert am