Romain Schneider à l’écoute du secteur agroalimentaire

Ce jeudi 23 avril, le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural Romain Schneider a fait par vidéoconférence un premier tour d’échange avec des représentants du secteur de la production, de la transformation et de la commercialisation agroalimentaire pour faire une mise au point de la situation actuelle dans ces entreprises qui constituent un maillon essentiel dans la chaîne d’approvisionnement des citoyens.

Romain Schneider a également remercié tous les acteurs du secteur agroalimentaire pour avoir, dès le début de la crise, su garantir la continuité du processus de fabrication et d’approvisionnement de denrées alimentaires.
Le ministre a, en outre, souligné le grand professionnalisme du secteur qui, malgré la fermeture des restaurants et de la restauration collective, a poursuivi son activité pour qu’à aucun moment ni les ménages, ni les hôpitaux ou encore les maisons de soins ont manqué de nourriture.

Romain Schneider est conscient de l’engagement et du savoir-faire du secteur et a tenu à rappeler aux acteurs qu’après le paquet de stabilisation mis en place par le Gouvernement, une analyse détaillée du secteur agricole et celui de la transformation agroalimentaire luxembourgeoise est en cours afin de pouvoir fournir rapidement les réponses appropriées pour pallier les effets de la crise et préparer un plan de relance promouvant les circuits courts et les produits locaux et biologiques.

Dans ce contexte, le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural a également souligné qu’il soutient les propositions de la Commission européenne pour instaurer l’aide au stockage privé. Pour Romain Schneider ces mesures sont essentielles pour stabiliser les marchés notamment des secteurs laitiers et de la viande bovine.

L’épisode de sécheresse actuel qui risque, outre la pandémie, d’impacter le secteur agricole davantage, inquiète Romaine Schneider énormément. En effet, ce manque d’eau préoccupant concerne aussi bien les cultures arables, les prairies, que la production de légumes, qui ont toutes besoin de précipitations pendant cette période de croissance. Principalement pour les cultures d’été, mais aussi pour les prairies, l’évolution des conditions météorologiques dans les semaines à venir sera déterminante pour les rendements des cultures.

Zum letzten Mal aktualisiert am