Journée européenne d’information sur les antibiotiques : « Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les virus ! »

À l’approche de la saison hivernale et de la recrudescence des maladies virales comme la grippe ou le rhume, les médicaments sont censés être nos meilleures armes, et pourtant, quand il s’agit d’antibiotiques, ceux-ci ne sont pas efficaces contre les virus ! Pire, l’utilisation inadaptée des antibiotiques chez l’homme et l’animal entraîne la formation de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques.

 

À l’occasion de la semaine mondiale de l’OMS pour un usage approprié des antimicrobiens, qui se déroule du 18 au 25 novembre, la ministre de la Santé, Paulette Lenert, et le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, Romain Schneider, lancent une campagne d’information digitale visant à encourager la consommation raisonnée des antibiotiques, tant au niveau de la médecine humaine que vétérinaire. Cette campagne annuelle est reconduite autour du message fédérateur « Rhume ? Grippe ? Ne gaspillez pas votre énergie avec des antibiotiques ! Ils sont inefficaces contre les virus! ». Elle s’inscrit dans le cadre du Plan national antibiotiques 2018-2022 qui a pour but de réduire l’émergence, le développement et la transmission des résistances aux antibiotiques au Luxembourg et de promouvoir l’utilisation prudente des antibiotiques. La campagne de sensibilisation sera largement diffusée sur les réseaux sociaux, dès le 18 novembre.

L’antibiorésistance dangereuse en médecine humaine et vétérinaire

Les antibiotiques permettent de traiter efficacement des infections bactériennes mortelles et sauver ainsi des millions de vies humaines. S’ils sont efficaces contre les maladies provoquées par des bactéries, ils n’ont pourtant aucune efficacité contre les virus ! Or, en Europe, les prescriptions antibiotiques se font majoritairement pendant la période hivernale qui est caractérisée par des épidémies d’affections respiratoires aiguës, comme la grippe, le rhume, la toux banale ou des angines, dont plus de 80% sont d'origine virale !


L’utilisation inappropriée d’antibiotiques contribue à amplifier le phénomène d’antibiorésistance dans la mesure où elle favorise l’apparition de bactéries résistantes. Ainsi, un nombre croissant d’infections deviennent de plus en plus difficiles à traiter, les antibiotiques perdant leur efficacité.

 

Selon les travaux publiés par l’OCDE en 2018, au Grand-Duché de Luxembourg, l’antibiorésistance est la cause de 19 décès par an chez des patients atteints d’infections à bactéries résistantes, et au sein de l’Union européenne, on estime ce nombre de décès humains à plus de 33.000 morts par an. Réduire l’utilisation inappropriée des antibiotiques reste donc un enjeu de santé publique majeur.


« Préserver aujourd’hui, et ensemble, l’efficacité des antibiotiques, c’est permettre à chacun de nous d’en bénéficier le jour où ils seront vraiment nécessaires! », explique la ministre Paulette Lenert. « Sans antibiotiques efficaces, il n’y aura plus la possibilité de faire des prothèses de hanche, des transplantations d’organes, des chimiothérapies face au cancer, plus moyen de sauver les enfants nés prématurément ou les personnes se retrouvant aux soins intensifs à cause d’une infection bactérienne grave. »


Le ministre Romain Schneider rappelle que « même si en matière de santé animale, le Luxembourg est un des plus petits consommateurs d’antibiotiques européens, il reste des efforts à faire en ce qui concerne le choix des antibiotiques adéquats. Associer la vaccination aux bonnes pratiques d’élevage, d’alimentation, de logement et de bien-être animal nous permettra de limiter les besoins en antibiotiques en médecine animale. »

Demander conseil au médecin, pharmacien ou vétérinaire

Les ministres Paulette Lenert et Romain Schneider soulignent que la campagne de sensibilisation concerne bien tous les secteurs. Ainsi, l’appel est lancé au corps médical, personnels de soins et de santé, pharmaciens, patients, vétérinaires, agriculteurs, propriétaires d’animaux de compagnie et citoyens en général, pour utiliser les antibiotiques prudemment et de manière responsable, afin de continuer à pouvoir disposer des armes efficaces contre les infections sévères, que sont les antibiotiques. Le public est aussi invité à demander conseil au médecin, pharmacien ou vétérinaire.

Plus d’infos sur sante.lu/antibiotiques

Zum letzten Mal aktualisiert am