Ensemble contre le gaspillage alimentaire : le Ministère de l’Agriculture redistribue 1745 litres de lait frais aux associations caritatives

118 kilos de nourriture sont jetés par an et par personne au Luxembourg alors que près de la moitié de ces déchets pourraient être évités. Pour limiter ce phénomène, le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural sensibilise et mobilise non seulement une multitude d’acteurs mais s’engage également activement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ainsi, 1745 litres de lait frais, initialement commandés par le ministère de l’Agriculture dans le cadre du programme « Schoulmëllech » ont été redistribués mercredi et jeudi aux épiceries solidaires « Cent Buttek » (500 litres), « Spëndchen »/Croix-Rouge/Caritas (535 litres), ainsi qu’à l’asbl « Stëmm vun der Strooss » (710 litres).

A l’origine, ces lots de lait frais ont été produits avant l'annonce de la fermeture des écoles jeudi passé, ceci spécifiquement pour le programme « Schoulmëllech » et dans des formats non-conventionnels et invendables dans le commerce. Les lots devaient être distribués cette semaine aux lycées, écoles fondamentales et maisons-relais, mais ces derniers restant fermés en raison de la crise du COVID-19, un plan de redistribution a rapidement été mis en place avec le fournisseur LUXLAIT et les parties prenantes, afin de réacheminer les lots avant la caducité de leur date limite de consommation.

En effet, les denrées alimentaires ne peuvent être distribuées qu’avant la date limite de consommation, et donc dans le respect de la sécurité alimentaire, de l’étiquetage, de la traçabilité et de l’hygiène.

Romain Schneider, salue l’engagement exemplaire des associations caritatives. La lutte contre le gaspillage alimentaire est l’un des plus grands défis des décennies à venir. Pour le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural il est primordial que nous apprécions à nouveau notre nourriture à sa juste valeur. « Il est donc impératif d’agir, tout en ayant une attitude responsable envers nos ressources naturelles. En faisant chacun un petit effort, nous pouvons, tous ensemble, réussir à lutter contre le gaspillage alimentaire afin d’atteindre les objectifs du Plan national de gestion des déchets et des ressources (PNDGR), c’est-à-dire une réduction du gaspillage alimentaire de 50% jusqu’en 2030 ».

Plus d’informations sur les bons gestes « antigaspi » et les initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire du ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural sur le site www.antigaspi.lu.

Zum letzten Mal aktualisiert am