Signature d’un protocole d’accord et présentation du premier appel à projets lancé conjointement par le ministère de l’Agriculture et le Fonds national de la recherche

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, Romain Schneider (g.) et le secrétaire général du Fonds national de la recherche, Marc Schiltz lors de la signature du protocole d’accord.
©MA

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, Romain Schneider et le secrétaire général du Fonds national de la recherche, Marc Schiltz ont signé ce jeudi 3 juin 2021 un protocole d’accord pour lancer un premier appel à projets de recherche conjoint : « Agriculture et systèmes alimentaires durables et résilients ».

L’évolution vers des systèmes agricoles et alimentaires durables et résilients, constitue, en effet, une priorité du programme gouvernemental.  Si COVID-19 a montré l’importance d’une agriculture moderne et locale, des efforts en matière de protection de l’environnement, de la biodiversité et du climat, s’avèrent d’autant plus nécessaires.

Pour atteindre ces objectifs, le ministère de l’Agriculture et le Fonds national de la recherche ont décidé d’unir leurs forces afin de soutenir l'élaboration des politiques et d'aider le processus décisionnel dans ces domaines.

Innover pour faire face aux défis

« La signature de ce memorandum of understanding s’inscrit également dans le cadre du plan de relance pour l’agriculture qui se base sur 3 piliers: consolidation – promotion – innovation » ajoute le ministre Romain Schneider en précisant que l’innovation et la recherche scientifique constituent un levier majeur pour permettre au secteur agricole de faire face à ces défis avec les moyens et technologies adaptés.

L’objectif étant d’élaborer des pratiques et systèmes agricoles innovants, résilients et durables adaptées aux spécificités du secteur agricole luxembourgeois.

Ce premier appel à projets conjoint contribue ainsi à soutenir la recherche multidisciplinaire appliquée dans ces trois domaines:

  • l’adaptation de l'agriculture luxembourgeoise au changement climatique
  • l’adaptation des pratiques agricoles locales en vue d’atténuer l’impact sur les ressources en eau
  • l’adaptation des pratiques agricoles locales en vue d’atténuer l’impact sur la biodiversité et les services écosystémiques dans les agroécosystèmes.
Marc Schiltz et Romain Schneider misent sur l’innovation pour permettre au secteur agricole de faire face aux défis comme le changement climatique.
©MA

Le secrétaire général du Fonds national de la recherche précise, dans ce contexte, que les collaborations transfrontalières sont fortement encouragées pour permettre à des consortiums de recherche de haut niveau, dotés d’expertises complémentaires, de se développer et d’échanger leurs connaissances.

L’appel à projets, dont le budget total s’élève à 2.000.000€, sera lancé le 15 juin 2021 et les informations y afférentes seront publiées sur le site : www.fnr.lu

Cette enveloppe financière conséquente démontre l’importance allouée à la collaboration entre le ministère de l’Agriculture et le Fonds national de la recherche.

Le ministre de l’Agriculture souligne, en outre, que cette approche innovatrice s’inscrit également dans la démarche « Landwirtschaft + » pour un renforcement économique, social et écologique du secteur agricole.

Romain Schneider et Marc Schiltz soulignent que cette collaboration entre le ministère de l’Agriculture et le Fonds national de la recherche constitue un jalon déterminant qui permettra au secteur agricole d’évoluer vers des systèmes alimentaires durables et résilients, tout en renforçant sa position dans la chaîne d’approvisionnement de la fourche à la fourchette.

Zum letzten Mal aktualisiert am