Romain Schneider dans les vendanges : Un millésime 2021 prometteur malgré les aléas climatiques (5.10.2021)

A la Moselle, les vendanges vont bon train et Romain Schneider, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, a visité aujourd’hui, le 5 octobre 2021, les vignerons dans le vignoble Maacher Fels à Grevenmacher.

 

Lors de ce rendez-vous annuel, le ministre a prêté main forte aux vendangeurs et a échangé avec les représentants de l’Organisation Professionnelle des Vignerons Indépendants asbl, des Domaines Vinsmoselle, de la Fédération Luxembourgeoise des Vins et Spiritueux, et de l’Institut viti-vinicole qui ont donné un premier aperçu du millésime 2021.

 

Des raisins au départ de végétation timide, mais ensuite choyés par la météo

 

Le printemps était marqué par des conditions météorologiques instables. Les vignes sont restées plus longtemps que d’habitude dans le stade « Bourgeon dans le coton », et le débourrement de la vigne a eu lieu autour du 4 mai avec un retard de presqu’une semaine par rapport à la moyenne pluriannuelle. La météo désagréable de mai a augmenté le retard de développement de la vigne de deux semaines.

 

En juin, les températures estivales élevées dynamisaient de façon exceptionnelle la végétation. En raison de cette croissance rapide, les vignerons avaient fort à faire pour mener à bien les travaux de palissage de la vigne à temps. Le retard de végétation a pu être complètement rattrapé et la vigne a entamé la phase de la floraison autour de la Fête nationale dans de très bonnes conditions climatiques. Elle constitue un stade très important de la vigne étant donné qu’elle dicte le rendement du millésime. Au cours de ce stade, les fleurs des inflorescences éclosent, les capuchons tombent et laissent émerger les grains, précurseurs des baies de raisin.

 

En juillet, les intempéries orageuses ont culminé avec les inondations sévères du 14 juillet. Hormis quelques vignobles (2 ha) inondés sur les berges de la Sûre, le vignoble mosellan a heureusement été épargné par cette catastrophe naturelle.

 

Bien que le temps d’ensoleillement estivale fût largement inférieur à la moyenne pluriannuelle, les températures étaient suffisamment élevées pour permettre à la vigne de poursuivre son développement. La phase de maturation des raisins tombait dans une période sèche avec des journées chaudes et des nuits fraîches, conditions idéales pour la maturation des raisins et le développement des précurseurs d’arômes.

 

Millésime 2021 traditionnel - fruité, rafraîchissant et abondant en perspective

 

En début des vendanges, qui ont commencé le 27 septembre 2021, les vignerons sont récompensés par des raisins mûrs et de bonne qualité. Après 3 faibles récoltes, le millésime 2021 s’annonce de nouveau avec des quantités normales. Les raisins récoltés sont prometteurs et on peut s’attendre à un millésime fruité et rafraîchissant avec des teneurs en alcool modérées. Les premiers "Fiederwäissen" sont déjà dans les caves et démontrent le potentiel du millésime 2021.

 

31 vendangeurs d’appoint recrutés par l’Institut viti-vinicole et l’ADEM

 

Les raisins utilisés pour la production du Crémant de Luxembourg et des vins hauts de gamme doivent obligatoirement être vendangés manuellement. Les vendanges manuelles contribuent donc de façon importante à garantir la haute qualité des vins et crémants luxembourgeois. Pour y parvenir, et afin de combler les pics de travail à la fin de ce mois, les vignerons ont principalement recours à la main-d'œuvre saisonnière.

 

Si bon nombre de saisonniers viennent de pays voisins et de l’Est, l'ADEM et l'Institut viti-vinicole (IVV) ont reconduit leur collaboration de recrutement de vendangeurs saisonniers au service des entreprises viticoles et des demandeurs d’emplois. L'Institut viti-vinicole a prospecté les exploitations viticoles, tandis que l'ADEM s’est chargé de la présélection des candidats motivés. Cette année, l’ADEM se réjouit de l’embauche de 31 vendangeurs d’appoint par différents viticulteurs mosellans.

 

Le ministre Romain Schneider a félicité les vignerons pour leur excellent travail. « Je suis heureux de partager ce moment privilégié au pic des vendanges avec nos vignerons, et fier de savoir qu’en dépit d’une année difficile, le millésime 2021 s’annonce excellent. La qualité de nos vins et crémants est reconnue bien au-delà de nos frontières et fait partie de nos traditions et du DNA de notre pays. Ils sont d’ailleurs servis par le réseau des ambassades à l’étranger. Nos vignerons ont fait preuve d’esprit d’innovation et de ténacité lors de cette pandémie, et les vins et crémants de notre route des vins s’avèrent fort appréciés par nos consommateurs en quête de produits locaux issus de circuits courts. Je remercie également l’ADEM pour l’excellente collaboration. »

 

Romain Schneider a par ailleurs souligné la bonne coopération entre l’Institut viti-vinicole et le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) dans le cadre des projets de recherche visant à rendre la production viticole plus durable et résilient au changement climatique.

 

Vendanger en toute sécurité

 

Afin de garantir le bon déroulement des vendanges dans le respect des règles COVID-19, et de contribuer à la contention de la pandémie du Corona, le Ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural travaille en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et met à disposition des entreprises viticoles employant des saisonniers des test rapides antigènes COVID-19.

Zum letzten Mal aktualisiert am