Le Luxembourg favorable à une dérogation à la rotation des cultures et aux jachères

Le Conseil du gouvernement a donné son feu vert quant aux dérogations sur les règles environnementales concernant les jachères et la rotation des cultures, proposées par la Commission européenne afin de stimuler la production face à l’impact de la guerre en Ukraine.

 

En effet, dans un contexte d’incertitude, où les exportations de céréales depuis l’Ukraine restent menacées, des questions majeures se posent en termes d’alimentation au niveau mondial et surtout pour les pays du bassin méditerranéen et pour les pays de l’Afrique en général.

 

Afin de faire face à cette crise alimentaire, d’éviter une hausse continue des prix de base et de répondre aux préoccupations en matière de sécurité alimentaire à court terme, le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural est favorable à une dérogation à la rotation des cultures et à la mobilisation des terres en jachères.

 

Pour Claude Haagen cette décision est un acte de solidarité qui confirme notre contribution en tant qu’Etat membre face aux préoccupations en matière d’approvisionnement et de sécurité alimentaire.

 

Le ministre de l’Agriculture précise néanmoins que ces dérogations sont liées à des conditions strictes :  

·         uniquement pour l’année culturale 2023

·         uniquement limitées à des cultures à destination de l’alimentation humaine et en  allant de pair avec l’installation systématique de bandes mellifères (Blühstreifen) pour les cultures en jachère

·         uniquement si l’emploi de produits phytopharmaceutiques est limité au strict nécessaire. 

 

Les modalités techniques de la mise en œuvre seront communiquées au courant de la semaine prochaine.

Zum letzten Mal aktualisiert am