Claude Haagen au Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture voué à la protection du sol et à la sécurité alimentaire

Claude Haagen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural est intervenu ce vendredi, 28 janvier 2022, à la visioconférence des ministres du 14e Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture (GFFA).

Cette conférence ministérielle digitale a réuni plus de 70 ministres de l’agriculture du monde entier et des représentants de l’UE, de la FAO, UNCCD, WTO et de la Banque Mondiale, dans le but d’aborder ensemble les défis liés à la gestion durable de nos sols et à la sécurité alimentaire mondiale.

 

Alors que plus de 90 % de la production alimentaire mondiale dépend aujourd’hui de nos terres, notre sécurité alimentaire commence par la préservation et la gestion durable des sols, un défi qui nécessite une coopération internationale. Les agriculteurs ont besoin d’un accès durable et sûr aux terres agricoles afin de maintenir la production d’aliments, de participer à la lutte contre le changement climatique et de réduire la perte de biodiversité, alors qu’en même temps, les terres fertiles se raréfient. Les sols constituent aussi le puits de carbone terrestre le plus important de la planète.

 

Claude Haagen a souligné qu’au Grand-Duché, une gestion durable du sol est d’autant plus cruciale que les ressources foncières en terre agricole sont limitées. « Le développement de notre économie doit se faire de manière équilibrée pour éviter la perte de terres agricoles fertiles. Nous devons soutenir les agriculteurs actifs. A travers l’implémentation de la nouvelle politique agricole commune et une multitude de mesures agro-environnementales, nous encourageons les pratiques agricoles durables, l’amélioration de la biodiversité, une fertilisation équilibrée ainsi que la réduction des pesticides. Nos sols ne sont pas seulement la base de nos systèmes alimentaires, mais nous aident à atténuer les effets du changement climatique en stockant le carbone et en régulant l'équilibre hydrique. A mon sens, l’approche gagnant-gagnant de l'agriculture du carbone offre de nouvelles perspectives à notre secteur agricole. »

 

A l’issue, les ministres ont adopté une déclaration d’intention qui servira de base aux futures discussions internationales sur l’agriculture.

Zum letzten Mal aktualisiert am