Claude Haagen à l’écoute des représentants de la Baueren-Allianz

Claude Haagen en échange avec le comité de la Baueren-Allianz
De gauche à droite : M. Marc Weyland (Directeur de l’ASTA), M. Laurent Frantz (Vice-président Baueren-Allianz), M. André Loos (Premier Conseiller – Ministère de l’Agriculture), M. Gaston Braun (Baueren-Allianz), M. Claude Haagen (Ministre de l’Agriculture), Mme Sonja Siebenaller-Aubart (Baueren-Allianz), M. Camille Schroeder (Président Baueren-Allianz), M. Marco Koeune (Vice-président Baueren-Allianz), M. Raymond Braun (Baueren-Allianz), M. Nico Kass (Baueren-Allianz), M. Georges Feitler (Baueren-Allianz), M. Jean-Paul Flammang (Baueren-Allianz), M. Pierre Treinen (Directeur du SER).
©MA

Dans le cadre des rencontres du début de l’année avec les représentants du secteur agricole, Claude Haagen a échangé avec le comité du syndicat Baueren-Allianz.

Le ministre a écouté les points de vue exposés par la Baueren-Allianz sur la situation actuelle de l’agriculture.

Les deux parties ont échangé sur l’envolée des prix des entrants, en particulier de l’énergie et de l’engrais, et la volatilité des marchés des produits agraires. Si en général, les résultats prévisionnels de l’agriculture s’annoncent positifs pour l’année 2022, le président de la Baueren-Allianz a rappelé que les coûts de production restent élevés alors que les prix à la consommation atteignent leur limite d’acceptation auprès des citoyens. Claude Haagen a souligné suivre de très près l’évolution des prix des produits agraires, et a confirmé être prêt à mettre en œuvre, le cas échéant, tous les mécanismes d’aide disponibles à l’agriculture tant au niveau national qu’européen. Le ministre a ainsi assuré son soutien au secteur agricole, qui a sa place « au cœur de l’économie nationale ».

Un autre sujet clé de l’entrevue était l’avancement du processus législatif du projet de loi communément appelé « loi agraire », qui servira de base légale aux mesures de soutien en faveur d’une agriculture durable. Sur une note très positive, les membres de la Baueren-Allianz ont souligné que les agriculteurs sont les premiers intéressés à orienter leur production en accord avec des pratiques écoresponsables et respectueuses des ressources.

Dans ce même contexte, Claude Haagen a rappelé que seule une approche constructive permettra d’avancer dans la procédure législative, et de bénéficier rapidement d’une nouvelle loi agraire qui protège les intérêts et la viabilité du secteur. Le ministre a ré-exprimé son ouverture, y inclus dans le suivi des avis relatifs au projet de loi. Le ministre partage l’avis que le dynamisme et la viabilité des exploitations agricoles familiales doivent être préservés. Enfin, aux yeux de Claude Haagen, la politique agricole devra être continuellement analysée et adaptée aux défis qui se présentent.

Zum letzten Mal aktualisiert am