Grippe aviaire - mesures zone de protection

 

Mesures d'application dans la zone de protection

Sous réserves de nouveaux développements éventuels, les mesures d'application dans la zone de protection sont résumées ci-dessous. Les mesures sont à maintenir pendant 30 jours.

Mesures d’application pour les détenteurs professionnels et amateurs

  1. Chaque détenteur procède à l’inventaire des volailles et des autres oiseaux qu’il détient. Les détenteurs professionnels et amateurs transmettent leur inventaire sans délai à l’Administration des services vétérinaires (ASV).
  2. L'ensemble des volailles et autres oiseaux sont à tenir à l’intérieur ou de couvrir les enclos avec des filets.
  3. Les déplacements de volailles, oiseaux et d’œufs à couver dans la zone sont interdits.
  4. Les foires, marchés, expositions et autres rassemblements de volailles et d'autres oiseaux détenus en captivité sont interdits.

Mesures supplémentaires d’application pour les aviculteurs professionnels

  1. L’accès aux exploitations avicoles est interdit à toute personne et à tout matériel n’appartenant pas à l’exploitation. Le responsable prend toutes les mesures nécessaires à cet effet. Cette interdiction n’est pas d’application pour :
    • le personnel nécessaire à la gestion de l’exploitation;
    • le vétérinaire d’exploitation ;
    • le personnel de l’autorité compétente (ASV) et les personnes qui travaillent sous leur ordre.
    • Ces personnes sont tenues de mettre des bottes et des vêtements ou survêtements de l’exploitation avant d’entrer dans le poulailler et de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter toute dispersion du virus de l’influenza aviaire.
  2. Toute personne pénétrant dans une exploitation ou en sortant observe les mesures de biosécurité appropriées.
  3. Chaque véhicule et autre matériel qui sort de l’exploitation doit être nettoyé et désinfecté à la sortie de l’exploitation en utilisant un biocide approprié.
  4. Le responsable tient un registre de toutes les personnes qui visitent l'exploitation.
  5. Les cadavres ne peuvent quitter l'exploitation que via Rendac ou pour analyse par un laboratoire désigné par l’ASV.
  6. Il est interdit d'évacuer ou d'épandre de la litière usagée, du fumier ou du lisier provenant d'exploitations situées dans les zones de protection.
  7. Des symptômes de grippe aviaire, une augmentation de la mortalité, ainsi que toute baisse importante dans les données de production doivent immédiatement être signalés à l’ASV.

Dernière mise à jour